Jacques Danois nous a quittés le 20 septembre


Après 55 ans de mariage, nous avions encore tant de projets, je les ferai en pensée avec toi et continuerai à vivre main dans la main dans ton esprit de compassion et d'intérêt aux autres. Je t'aime, Yolande.

Papa, il y a juste un an tu nous disais:
"...mais quand même 80 ans c'est un long morceau d'existence..." [video]
Pour moi, pour nous, c'est trop court, vraiment. A toujours !
ton fils, Etienne


Comme je te l'ai murmuré souvent ces derniers jours, merci, merci merci de m'avoir appris l'amour universel et d'avoir partagé ton humour décapant. Et surtout, merci de m'avoir aimée pour ce que je suis. Tu as réussi à combler ma tristesse de ne pas connaître les parents qui m'ont conçue. Je perds deux papas à la fois. Si nos vies se sont recontrées, elles le feront encore dans de prochaines...En attendant de revivre cette fusion affective, je continue à porter tes messages et tes leçons de vie. Ta fille, Caroline


"…Imaginer la mort est un exercice qui freine quelquefois notre gourmandise de voir devant nous. Pourtant si l’on parvient à échanger l’angoisse ressentie à l’idée de la fin de vie contre une immense curiosité de l’ « Après », la « chose »devient plus acceptable et laisse notre imagination, ce merveilleux carburant de l’esprit, s’épanouir …"

Jacques Danois, Histoires du futur, 2006

32 commentaires:

Laurence Nieuwland a dit…

On pense fort à vous...

Laurence Nieuwland

Dominique a dit…

Salut à l'oncle Jacques et pensées émues pour Yolande, Etienne et Caroline!

Caroline Danois a dit…


papa est parti à 16h le 20 septembre.
il a vécu à 200 à l'heure et est parti tout aussi vite après une longue hospitalisation.

yves Gautier réalisateur a dit…

Jacques
Où es-tu ?

En Afrique,au Congo, au Biafra, En Palestine en face des deux murs celui des lamentations et celui de la honte qui symbolise si bien notre société ?
En Orient dans le doux pays des matins calmes, à Manille avec les enfants des rues ?
ou dans les douillettes assemblées si peu utiles mais pourtant nécessaires pour crier ta douleur de voir des enfants abandonnés,meurtris salis, oubliés…
Où es-tu Jacques, ? le pèlerin des victimes, l’insatiables donneur de bonheur et d’espoir.

Désolé de ce monde en désamour, tu es parti tenter l’impossible, voir au fin fond de l’Univers, s’il y avait encore quelque chose de réparable sur notre planète.
Tu as raison de nous quitter Jacques, va voir plus haut, là ou il y a peut-être de la compassion, de la pitié et de l’intelligence, il est possible qu’on t’entende et qu’enfin il y ait un réchauffement bénéfique des cœurs ;
Mais Jacques, sache qu ‘a jamais, il y dans les yeux innocents de milliers d’enfants, d’oubliés , de méprisés , des lueurs d’espoirs qui scintillent et illuminent ton chemin vers les étoiles là où quoique il arrive nous ne manquerons pas de te rejoindre.

Moi , je sais où tu es
Mais tu es aussi dans mon coeur

Yves


Samedi 21 septembre 2008 dans l’après-midi

Michel Ravach a dit…

Monsieur Jacques, je ne vous avais rencontré qu'une seule fois, il y a peu de temps.
Mais je savais depuis longtemps par d'autres personnes quel homme formidable vous étiez.
Reposez en paix, votre famille et vos amis continueront votre travail si bien accompli durant votre vie

Anne-Françoise a dit…

A te retrouver dans les vies à venir.
Je vous embrasse tous bien fort,
Anne-Françoise

anhthierry a dit…

Cher Jacques,tu as marqué notre epoque de ton empreinte, elle est indelebile dans nos coeurs a present tu es parti pour d'autres horisons, que la paix et l'amour accompagnent ton chemin,nos sinceres condoleences a la famille d'un homme de biens

Alain a dit…

Cher Jacques,
Te voilà parti pour un monde qu'on dit meilleur alors, je compte sur toi pour nous en parler in extenso à la première occasion. Grand reporter tu as été, grand reporter tu demeureras.
Tu étais pour moi plus qu'un ami, un père spirituel qui m'a accompagné pendant plus de trente ans. Nous avons passé de très bons moments ensemble et la dernière fois que nous nous sommes revus, il y a tout juste un mois, j'ai bien senti qu'un ressort était cassé puisque toi, d'habitude si disert, avais du mal à suivre la conversation. Mais ta grande pudeur t'interdisait de te plaindre et tu taisais la souffrance qui te taraudait.
Jacques, tu m'as souvent dit que les gens ne meurent vraiment que si on les oublie. Je t'ai brièvement eu au téléphone durant ton hospitalisation et bien que faible, ta voix résonnera toujours en moi, sois-en certain.
Mes pensées très émues vont à cette heure, à Yolande, Caroline, Etienne et Naomi-Fey qui t'ont accompagné avec amour jusqu'au bout de la route.
Je t'embrasse.
Alain

Anonyme a dit…

La Belgique a perdu son deuxième GRAND JACQUES...
Te voilà à explorer un autre espace-temps...
Nous nous y retrouverons tous mon cher Giac ! Prépares les places...
Bisous à Yolande !
Pierre Ravach

Yasmina a dit…

Papa Jacques as your daughter-in-law, I want to tell you, that you are an extraordinary example of courage to us all. Not even your constant pain or delicate condition could stop you from your cause to help children in need. I will remember you like the last time you came to Madrid and enjoyed a Flamenco Show with us; but instead say OLE! OLE! OLE! to you for your life performance. Love Yasmina

Florentina a dit…

Papa Jacques, I will remember to always care about everything as you told me here in Madrid. I will miss you and send you my love. Florentina

Anonyme a dit…

Je rentre de congé et maman m'apprend la disparition d'Oncle Jacques, notre Oncle Jacques ! Il n'y en avait qu'un !
Sachez que Micheline et moi pensons à vous trois, Etienne, Caroline et bien sûr notre Tante Yolande, que de souvenirs...
Nous vous embrassons très tendrement et sommes avec vous !
Micheline et Bernard Nieuwland

Anonyme a dit…

Un autre jacques, un ami que nous avions en commun, rencontré dans un autre lieu, dans un autre temps (*) m'a dit un jour: "...l'amitié est si rare que je te remercie de me faire l'honneur de la tienne,veux tu accepter la mienne, ce ne sont pas du tout des mots, des mots, des mots,..." (**). Ces paroles me sont immédiatement revenues à l'esprit dès la première rencontre avec "Jacques le sourire de Confucius", une très courte rencontre de moins de deux ans, mais qui fut sans aucun doute le départ d'une longue amitié. Avec toutes nos pensées fraternelles et amicales à Yolande, Caroline et Etienne.

Guy et Brigitte Pairoux

(*)Jacques Panier au TNB il y a 44 ans.
(**) Words, words, words.
Hamlet

sauton a dit…

Mon ami Jacques a quitté la grande scène du monde et je suis triste, parce que je l'ai rencontré si tard dans ma vie et, qu'il avait tant encore à m'apprendre...
Je garde l'image de son sourire et de ses yeux malicieux, si pleins de curiosité, d'humanité, de générosité...
J'aimais écouter tes récits sur ta vie de reporter, d'homme de théâtre et de lettres...
Tes yeux en ont tant vu et pourtant, tu as continué à aimer ses Hommes qui passaient leur temps à s'affronter, tu espérais, encore et toujours en eux, en tes frères humains...
Ton regard si doux me manquera, mas tes mots sont gravés à jamais et je ne les oublierai jamais...
Je te salue l'homme au chapeau
le gentleman de Bruxelles
L'ami tardif,
Et je pense à Yolande, Caroline, à tous ceux à qui tu vas manquer et qui t'aimeront toujours.
Yves Sauton

jacques a dit…

Jacques,
Bonne route sur ces terres inconnues que tu n'avais pas encore explorées... Mes pensées les plus émues vont à Yolande et tes enfants.

Jacques Niset

Anonyme a dit…

Jamais plus nous n'approcherons du littoral belge sans penser à Jacques nous dédicaçant son dernier livre en cet agréable après-midi du 25 août.

Pensées les plus affectueuses à Yolande et toute notre sympathie à l'ensemble de la famille.

Nicole

Francis Kasasa a dit…

Mon cher Jacques, mon cher Noko, tu es parti un jour de septembre. le timbre de ta voix restera à jamais gravé dans ma mémoire.Tes conseils avisés, nos longues conversations sur la vie, sur les gens, sur le monde. Nos échanges me manqueront mais je sais qu'un jour nos chemins se croiseront à nouveau et tu me raconteras la suite de tes aventures dans cette Asie que tu aimais tant.A Yolande, Caroline, Etienne et Naomi-Fey, toute ma sympathie. A toi, tout mon amour.Ton neveu d'Afrique. Francis

Anonyme a dit…

Nous serons en pensées avec vous tout spécialement en cette journée de mercredi.
Annette et ses enfants.

manuel a dit…

“ You will get well “
I opened my eyes upon hearing his soothing voice & was delighted to see a familiar face, it was Jacques ( better known to me as Papa Jacques ). I was then at an Intensive Care Unit recovering from a heart attack.
“ We have something in common, I had one too “ he said.

But Papa Jacques wasn’t common. He was extraordinary
Mama Yolande spotted this early, she discovered the wonderful Jacques 55 years ago and she happily kept at his side since.
His work in the war ravaged corners of the world only made his sensitivity greater.
This sensitivity he ably transmitted. Those he came in contact with, felt that there was “ great love “ from where Jacques came ( Mama Yolande was partially to blame ).

Papa Jacques & Mama Yolande had Etienne as their first major blessing but what a great gift was Caroline ! These rewards are the direct results of being there for others, a Jacques Danois specialty.

The countless examples Papa Jacques has left to those he touched will always be kept in each of these hearts, our hearts. This then is my certainty, Papa Jacques will live forever in the company of Jesus !

Manolo González

France BREL a dit…

Jacques Danois,
l'ami au coeur si vaste...

Mercredi dernier, j'ai dédié la soirée de présentation de "J'aime les Belges" à Jacques Danois.

Jacques s'en est allé pour retrouver un autre Jacques.
Il est un des rares à avoir si bien compris Brel.
Il le prouva, à travers ses innombrables interviews, lors des témoignages qu'il nous confiait, et surtout à chacune de ses simples et profondes marques d'amitié.

D'autres diront le grand reporter qu'il fut, l'homme généreux, engagé pour des causes qui le méritent le plus.

Aujourd'hui, nos pensées émues vont vers sa famille, vers ses proches, pour qu'ils sachent que leur chagrin est le nôtre.

Notre estime pour leur père, les amis, est immense et notre souvenir de lui reste une source chaleureuse de tendresse humaine.

Un sourire, un regard rieur et malicieux se sont envolés vers l'éternité...

France

Anonyme a dit…

Affectueusement chaque minute avec vous POP
Demeyere jacqueline

Marguerite a dit…

Cher Ami Jacques,

Elle a raison ta si chère Yolande quand elle dit que tu étais aimé de Tous, et que tous on prié pour Toi.

J'ai toujours eu énormément d'admiration pour Toi, et je ne suis pas la seule,
Pour ton Humour;
Ton intelligence,
Tes nombreux talents,
Ta gentillesse,
Ta générosité,
Ton grand courage,
Ton élégance,
et ta simplicité.

Tu as toujours été un très grand Monsieur, un HOMME MERVEILLEUX:

Un dicton chypriote dit:
"tant qu'il y aura quelqu'un pour parlet de celui qui est passé de l'autre côté du chemin, il restera VIVANT"

Alors crois-moi L'AMI JACQUES, Tu n'es pas prêt de partir.
Je t'embrasse affectueusement et
BRAVO L'ARTISTE!

De tout coeur;

Marguerite

Anonyme a dit…

Merci pour ces quelques histoires racontées simplement et pour cet humanisme que nous n'avons pas assez partagé.

Le plus difficile dans les départs étant pour ceux qui restent sur le quai et reprennent leur vie une fois l'ami parti,toutes mes pensées vont à Yolande et ses enfants Etienne et Caroline.

Avec toute mon amitié,

Eric Lange.

Marion a dit…

très cher oncle Jacques, toi, grand voyageur devant l'éternel,infatiguable pélerin humanitaire, te voici parti, pour de bon cette fois , vers ta dernière demeure,alors à toi, un grand merci pour tout ces beaux moments de partage, d'émotion, et de courage, et à vous, Tante Yolande , Etienne, Yasmina, Caroline ,Vincent, Naomi et Fiorentina, merci de l'avoir soutenu, encouragé, aimé avec tant d'amour, nous pensons très fort à vous tous...Marion, Alexandre, Kennocha, Harold

Anonyme a dit…

Cher Jacques,
Le vide est profond mais nous garderons tous en mémoire ton lumineux sourire.

POP

UNICEF Belgique a dit…

UNICEF Belgique - Bruxelles, le 21 septembre 2008 --

Jacques Danois, un humaniste au service des enfants

Les enfants du monde perdent avec Jacques Danois leur plus tendre et ardent défenseur.

Il faudrait inventer un mot pour désigner ces hommes et ces femmes d'exception qui vivent l'humanisme en le prenant par le petit bout de l'humanité.Ils ont compris un jour que le monde n'avait de sens que si les plus fragiles des êtres humains pouvaient simplement vivre et grandir, se développer et devenir à leur tour des messagers et des acteurs de la paix et du développement.
Cette révélation, Jacques Danois l'a reçue avec une brutalité extrême lorsqu'une grenade a déchiqueté sous ses yeux l'un des "moineaux de Saïgon"qui lui étaient si chers. Cette déflagration a bouleversé sa vie. Ce grand reporter et correspondant de guerre n'eut de cesse depuis que de parler, écrire, convaincre et expliquer que les enfants sont peut être le dernier refuge de l'espérance.
Jacques Danois a mis tout son talent de journaliste au service des enfants. Il a participé à l'organisation d'un véritable service d'information au sein de l'UNICEF, une formidable communauté à laquelle il a insufflé le goût de communiquer et la fierté de le faire en respectant tant la dignité des enfants que la vérité.
C'est sur le terrain, auprès des enfants d'Asie et d'Afrique, que Jacques Danois a puisé l'inspiration de ses nombreux ouvrages. Il lui paraissait essentiel de toujours ramener la description ou la dénonciation d'une problématique, d'une injustice au niveau le plus humain, le plus simple. C'est en racontant des histoires vraies et si simples d'enfants pris dans la tourmente de la guerre ou englués dans l'ignorance ou la pauvreté, qu'il est parvenu à faire comprendre l'indiscible de leur souffrance.

Jacques Danois est le père spirituel de plusieurs générations d'individus engagés dans la lutte contre l'injustice et l'intolérance. Parce qu'il a dès le début pris les enfants au sérieux et qu'il les considérait comme des interlocuteurs de qualité dans des émissions de télévision ou de radio enfantines, il a touché au coeur des garçons et des filles qui ont à sa suite embrassé la cause des enfants et essaimé à leur tour une fois devenus adultes.
La charisme de Jacques Danois a fait des miracles. En quelques mots simples, il rendait évident à chacun la nécessité de la justice, de la tolérance et de l'espérance. Jusqu'au bout de sa vie, Jacques Danois a défendu ces valeurs et plaidé la cause des enfants dans ses écrits, ses conférences et son action au sein d'associations d'aide à l'enfance.
La perte de Jacques Danois pourrait n'être que douleur. Mais les valeurs qu'il a défendues sont si fortes et si ancrées dans les gens qu'il a côtoyés que Jacques Danois a pu partir en paix dans la confiance que son oeuvre ne fut pas vaine.

UNICEF Belgique reconnaît en Jacques Danois un homme de sens et d'engagement. Il présente à sa famille ses plus vives condoléances.

Anonyme a dit…

Cher Jacques,
Nous nous rencontrions tous les ans et parfois plus au sein de l'Amade Mondiale. Chacune de nos conversations etait pour moi une ouverture sur le monde. Je ne cessais d'ecouter tes aventures,tes questionnements, enfin la Vraie Vie. A l'autre bout du Monde aux Philippines, je regarde les enfants de la fondation et particulierement les jeunes meres et les enfants, notre projet commun. Merci de m'avoir donné ton regard lumineux sur les enfants.
Je te promets que nous continuerons ensemble notre combat pour que les enfants les plus demunis, delaisses, bafoues,humiliés... ne le soient plus sous ton regard dans l'Eternité. Merci pour ta confiance.
Mes pensees tres emues vont à Yolande et à ta famille.
Je t'embrasse
Dominique Lemay

Anonyme a dit…

Oumage prouvençau pèr un bedouinen d'adoucioun e d'eicecioun. La memori de Jaume s'iscriéu dins la tradicioun di gràndi figuro de l'umanita.
Soun mort li bastissèire mai lou temple es.
Encaro gramaci pèr l'oujèt descoutuma, souveni de Jaume qu'a trouba soun èstre naturau dins nostro biblioutèco.
Amistousamen.
Guy & Brigitte de Bedouin

Michel a dit…

Comme il est triste d'apprendre le départ d'un ami même si nous ne l'avions pas vu depuis longtemps. Le souvenir de ces quelques années passées à Abidjan, où j'ai pu bénéficier de ton expérience, de ton humour et de ton amitié, reste gravé dans mon coeur à jamais.
Mes pensées vont à toute ta famille à qui j'adresse mes plus sincères condoléances.

emgee a dit…

Jacques

Nous ne pouvons vous jamais oublier - you have left many footprints on the development sands of time...and to your wonderful family: time heals

muriel

MediaManager a dit…

Je suis triste d'apprendre la nouvelle du départ de mon grand frère Jacques. Lorsque j'ai commencé ma carrière à l'unicef au Bangladesh il été au siège de New York et m'a beaucoup aidé et soutenu lors de mes premiers pas. Un homme avec un coeur enorme on savait que sa presence a l unicef avait tout a faire avec son engagement pour la cause. Brilliant Technicien il etait un chef d'équipe tres efficace et nous avons tous appris de lui comment gerer une équipe. Je me souviendrais toujours de lui et je partage avec la famille et ses proches ces moments de tristesse mais qui nous offrent encore l'occasion d'honorer la personne qu'il était. Moncef Bouhafa

jean-marc a dit…

Je suis très touché de n'apprendre qu'aujourd'hui la disparition de Jacques. Nous sommes en 2010 ! Deux ans après, cette nouvelle me fait mal, car Jacques et Yolande sont des êtres si bons, si chers, que mes années ou nous nous sommes vus sont restées fortement inscrites dans mes souvenirs. Vous, les citoyens du monde. Toi Jacques avec qui je parlais de journalisme. Toi qui me racontait tant d'anecdotes, passant du sérieux sans se prendre au serieux. Jacques je ne t'oublierais jamais. Je ne sais pas si ce message parviendra à Yolande, mais si oui, il faut qu'elle sache que j'ai eu beaucoup de mal à vous contacter dans votre village de montagne. Yolande, c'est Jean-Marc Laurent, et sa femme Anita, qui t'envoient nos pensées.